lundi 19 février 2018

Hockey féminin: le Canada obtient son rendez-vous en finale contre les États-Unis

Hockey féminin: le Canada obtient son rendez-vous en finale contre les États-Unis
AFP

Agence QMI



La formation canadienne de hockey féminin a vaincu les Athlètes olympiques de Russie 5-0, lundi, en demi-finale du tournoi des Jeux de Pyeongchang, et affrontera les États-Unis au match ultime.
Conséquemment, l'équipe de l'unifolié tentera d'obtenir un cinquième titre consécutif, jeudi (mercredi soir, heure du Québec). Au cours du tour préliminaire, elle avait eu raison des Américaines au compte de 2-1.
Nullement inquiétées par les représentantes de Russie, les joueuses canadiennes ont frappé rapidement, puisque Jennifer Wakefield a ouvert le pointage après 1 min 50 s de jeu. Postée dans l'enclave, elle a battu Valeria Tarakanova avec un tir sur réception sur lequel la gardienne a mal paru.
Au deuxième tiers, Marie-Philip Poulin a porté un dur coup aux chances de l'adversaire quand elle a touché la cible avec un lancer du revers.
Les gagnantes ont ajouté trois filets au dernier vingt, Wakefield et Emily Clark faisant bouger les cordages dans un intervalle de 31 secondes. Rebecca Johnston a complété la marque en fin de rencontre lors d'une attaque massive.
Shannon Szabados a réalisé 14 arrêts, comparativement à 42 pour Tarakanova, qui a fait face à 22 tirs lors du troisième engagement.

DERNIÈRES NOUVELLES

dimanche 18 février 2018

CANADIENS DANS LES BAS-FONDS

Une cinquième défaite consécutive a relégué les Canadiens au 29e rang du classement général de la LNH, derrière les Sénateurs d’Ottawa, samedi soir. 
Voyez le reportage de Nancy Audet dans la vidéo ci-dessus.
Seuls les Sabres et les Coyotes ont récolté un total inférieur aux 51 points du Tricolore. Et il n’existe pas pire équipe que les Canadiens sur la route (8-19-1).
Les hommes de Claude Julien ont reçu une leçon de hockey, une autre, cette fois de la part des Golden Knights de Las Vegas. La fringante formation du Nevada a affiché son aura de quasi-invincibilité habituelle à domicile, l’emportant par la marque de 6-3.
La formation montréalaise n’est pas mathématiquement éliminée des séries, mais c’est tout comme. Ses chances d’y participer se situent en dessous de 0,1%, selon le site web spécialisé Sports Club Stats.

Le seul aspect réconfortant dans tout ça, c’est que le site web «Tankathon», qui permet de simuler la prochaine loterie de la LNH, donne au CH des probabilités de 10,5% de remporter le premier choix du repêchage. On estime aussi à 31,2% les chances de l’équipe d’obtenir un choix dans le top-3.
Mais l'entraîneur-chef Claude Julien n'en à que faire : son boulot demeure de gagner des matchs. Jusqu’ici, le pilote avait généralement réussi à garder son calme. Il n’était toutefois pas d’humeur à entendre les questions des journalistes, après la dernière défaite des siens.
«Écoute, je suis frustré, là, a-t-il affirmé. Je sais pas c'est quoi, là, mais je te dis que ce n’est pas acceptable. C'est ce que j'ai dit sur le banc ce soir.» 
«Next, en anglais, s.v.p., là», a-t-il plus tard lancé en coupant court à une question.
Les joueurs, eux, sont à court de mots pour expliquer les déboires de l'équipe. Même Charles Hudon, qui peut se féliciter d’avoir déjoué Marc-André Fleury à l’aide d’une superbe pièce de jeu.
«C'est difficile à dire. Il y a un problème en ce moment, surtout après un match de même. Pour ma part, je n'ai pas vraiment de "feeling" ou de réponse par rapport à ça. Donc, je vais me concentrer sur les choses que je fais bien et je vais continuer à me préparer de la sorte.»
Le capitaine Max Pacioretty, lui, semble de plus en plus désabusé lorsqu’il répond aux médias.
«On joue avec fierté, donc c’est sûr que c’est frustrant. Je crois qu’à ce stade, tout le monde devrait être "égoïste" un peu et s’occuper de son propre jeu pour faire de son mieux.»
L’Américain est mêlé à de multiples rumeurs de transaction et la dernière provient du journaliste de TVA Sports Louis Jean.
«Les chances de voir Max Pacioretty quitter, au moment où on se parle, sont faibles. Ça demeure le cas. Mais les Blues s'intéressent à lui. Les Blues voient en lui un joueur qui pourrait les aider.» 

mardi 7 novembre 2017

RDS : un autre départ pour Charlie Lindgren


« On veut s'assurer que Charles soit assez bien »

Presse Canadienne
BROSSARD, Qc - Carey Price n'a pas participé à la séance d'entraînement du Canadien de Montréal, mardi matin, au Complexe sportif Bell, mais ce n'est pas Al Montoya qui aura l'honneur de jouer le premier match de l'équipe contre les Golden Knights de Vegas.
Ce privilège reviendra à Charlie Lindgren, qui aura donc l'occasion d'effectuer un deuxième départ d'affilée, 48 heures après une solide performance contre les Blackhawks de Chicago. Face à une équipe que le Canadien n'avait pas battue au United Center depuis le 27 février 2002, Lindgren a repoussé 38 rondelles chemin faisant vers son premier jeu blanc dans la LNH, 2-0.

Lindgren tentera de signer une cinquième victoire en autant de sorties en carrière dans la LNH. S'il y parvient, il deviendra le premier gardien chez le Canadien à réaliser pareil exploit depuis Wayne Thomas, en janvier 1973. En fait, Thomas avait gagné ses sept premières rencontres avant de subir une défaite aux mains des Red Wings de Detroit, le 28 janvier.
En carrière, Lindgren présente une moyenne de buts alloués de 1,24 et un taux d'arrêts de ,960.
Il s'agit là d'impressionnantes statistiques qui couvrent un échantillon néanmoins restreint. Il reste que Julien croit au potentiel du jeune gardien américain.
«Je l'ai vu jouer l'an dernier et pendant le camp d'entraînement, et ce n'est pas comme s'il vient juste de retenir mon attention. J'ai toujours pensé qu'il avait les atouts pour devenir un très bon gardien dans cette ligue. J'aime le fait qu'il soit jeune et qu'il ait eu une chance de jouer sur une base régulière dans les ligues mineures. Pour l'instant, tout ce que je peux dire, c'est que chaque fois que nous avons fait appel à lui, il a accompli de l'excellent travail.»
Rien de neuf
Price n'a pas revêtu l'uniforme depuis sa défaite de 6-3 aux mains du Wild du Minnesota, jeudi dernier. Un certain mystère entoure cette blessure car Price, après ce match, avait déclaré qu'il n'était pas blessé.
À une question d'un journaliste anglophone, Julien a affirmé sans détour que les problèmes actuels de Price n'ont absolument rien à voir avec ceux qui l'ont tenu à l'écart du jeu de la fin novembre jusqu'à la conclusion du calendrier régulier, il y a deux ans.

Les échos de l'entraînement du CH
«(Carey) a subi des tests lundi, et c'est encore considéré comme une blessure mineure. On espère le voir sur la glace dans les prochains jours», a fait savoir Julien, qui ne s'est pas engagé pour les deux prochaines parties du Canadien cette semaine, contre le Wild, jeudi, et les Sabres de Buffalo samedi.
«Je ne suis pas rendu là. Je sais que j'ai un gardien, ce soir, qui mérite d'être devant le filet et on va y aller avec lui.»
Price connaît le pire début de saison de sa carrière, avec une fiche de 3-7-1, une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d'arrêts de ,877. Il a concédé au moins quatre buts lors de six de ses sept dernières sorties.
Par ailleurs, Charles Hudon a participé à la séance d'entraînement et pris part à la deuxième unité en avantage numérique. Il n'a pas rencontré les médias et rien ne dit qu'il jouera contre les Golden Knights.
«C'est une décision que nous allons prendre avant le match. On va s'assurer que Charles est quand même assez bien. Il a patiné ce matin. Je sais qu'il en a fait un peu plus après que j'ai quitté la patinoire. On va prendre une décision ce soir.»
Le jeune attaquant du Tricolore, auteur de ses deux premiers buts dans la LNH il y a huit jours à Ottawa, s'est blessé au haut du corps à Winnipeg et n'a pas affronté les Blackhawks.
Pour le Canadien, le match de ce soir sera le premier d'une séquence de six à domicile au cours des deux prochaines semaines. Selon Julien, c'est une occasion pour l'équipe d'envoyer un message aux autres formations de la LNH.
«Nous sommes contents d'être revenu chez nous. Là, il faut prendre avantage de ce qui se présente devant nous. C'est notre chance de profiter de cette occasion, premièrement, pour s'identifier comme une bonne équipe à domicile et de monter au classement.»
Julien sait par ailleurs que le duel de ce soir ne sera pas facile face aux Golden Knights, une formation déjà reconnue pour sa ténacité et qui continue de bien se défendre malgré le fait qu'ils aient perdu trois gardiens en raison de blessures, dont Marc-André Fleury et Malcolm Subban.
«Il faut leur donner crédit pour la façon qu'ils jouent. Ils ont une attitude de cols bleus. Ce sont des travaillants, ils démontrent beaucoup de caractère. Avec le potentiel de joueurs qu'ils ont, ils donnent de bons matchs à tout le monde.»
Formation du Canadien à l'entraînement mardi : 
Galchenyuk-Drouin-Lehkonen
Pacioretty-Danault-Shaw
Byron-Plekanec-Gallagher
De La Rose-McCarron-Mitchell
Hudon
Mete-Weber
Alzner-Petry
Morrow-Benn
Formation des Golden Knights :
Marchessault-Karlsson-Smith
Perron-Haula-Neal
Lindberg-Eakin-Tuch
Leipsic-Bellemare-Nosek
Schmidt-Sbisa
McNabb-Engelland
Miller-Theodore
Lagacé
Ferguson